Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

amusante s. ié$

I I I >Wll^^M<Mmiaaw^m|MM|||,||B^|| l—1|

IA CONSULTATION, ■Anecdote.

L'autre jour, chez un Avocat de mes amis , je fus témoin d'une Confultation qui me parut aflez curieufe. Je crains qu'eJle ne demeure renfermée dans le fein d'une familie ; Sc comme je penfe qu'un bon Citoyen ne doit jamais rien dérober l Ymfkmüioh ou a 1'amufement du Public , je veux lui raconter cette anecdo&e.

II s'agit de deux freres , qui, fans être bien riches, avoient beaucoup plus a fe louer de la fortune que de la nature ; car celie-ci les avoit traités 1'un Sc l'autre en véritable maratre. L'ainé étoit fourd prefque de naiiTance, Sc le cadet étoit aveugle , c eft-a-dire qu'ils n'avoient a eux deux que deux bonnes oretlies Sc deux bons yeux. Ce

Sluiten