Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

J. M U S A N t E S. i9$

y foufcrire ! il m'eft infpïré pat Ta-, mour (elle pouvoit ajouter., tk par la jalou/ïe.)

Saint-Mérice la pria de s'expliqueiv & Camille continua ainlï : Quand tu fors, mon ami, undomeltique fuis tes pas \ tandis que je pleure ici ton abfence; . ce domeftique t'accompagne par-tout; il te voit, t'entend, tu lui parles quelquefois. ... fon bonheur me fait envie: Saint-Mérice, j'en jouirois fi tu vou-

lois Perfonne ne me connoït ici...fc

laiife-moi prendre fes habits : que je puiffe t'accompagner en tout lieu. Je te ferai par-tout ailleurs un ferviteur auifi obéiflant que je te fuis ici maitrelfe & époufe fidelle.

Qu'on fe hgure la furprife de SaintMérice. Quoiqu'il fut touché de cette nouvelle preuved'amour, il repréfenta a Camille les dangers d'un projet auili bafardeux; mais elle lui jurafi fort que fa bouche ni fes yeux ne ie trahiroient

I iv

Sluiten