Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

%c% Les Soirees velles forces pour réftfter. II réfolut néanmoins d'être toujours le même Sc il vit bien qu il alloit être d'autant plus malheureux, qu il faifoit le malheur de la charmante Cécile, Plus il la voyoit, plus il lui trouvoit de charmes $ & peut-être ( tel eft le coeurhumain) quand il regrettoit le bonheur qu il iaiftoit échapper , 'il croyoit ne faire que plaindre les maux qu'il eau* foit fans le vouloir.

Cepcndant la tendre Cécile recueik lit toutes fes forces. Elle réfolut de fe priver de toute efpérance , afin d'é-* touffer fon amour. C'étoit un facrifice qu elle crut devoir a fa mere. Elle écrivit donc une lettre dans laqueile elle engageoit fa mere a fuivre le projet qu'elle avoit congu, a époufcr Vermiily. Qu'on juge combien une pai-eille lettre étoit pénible a écrire ! Elle donnoit des éloges a la généroftté qui infpiroit fa mere •, eüe approuvoit enfi$

Sluiten