Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ji8 Les Soirees

Le pauvre cheval faifoit des bonds inutiles. Le tranquilie voyageur alloit au pas fans tourner la tête de fon cóté.. Les deux guerriers avoient déja fait une lieue, qui avoient plus fatigué Arrodian Sc fon cheval, que dix journées de route.

Enfin notre héros ne put y tenir -y Sc s'adreftant au taciturne Chevalier d'une voix très-animée : Seigneur » lui dit - il, la froideur avec laquelle vous voyagez, prouve clairement que vous me méprifez. Moi qui fuis plus poli que vous, je vous eftime trop pour foufFrir un pareil mépris. Vous ne me trouvez pas digne de caufer avec vous ; mais vous me ferez sürement la grace de rompre une lance. Je ne piris vous méprifer, lui dit finconnu, puifqueje ne vous connois pas, mais fi votre intention eft de vous battre , dépéchons - nous, car la nuit vient y Sc je veux aller coucher lom

Sluiten