Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE S. yi

men ciïtique qu'il avoit fait des charmes de Madame d'Elmon, il n'avoit pas la prétention de lui perfuader qu'il en étoit amoureux. II en avoit la prétention, 1'efpoir, j'ai prefque dit , la certitude. M. d'Emicourt connoilfoit les femmes , Madame d'Elmon furtout. II ne brufqua point fa déclaration; il y mit quelques préliminaires habilement gradués! IIfut d'abordpoli, car on a vu qu'il ne 1'étoit pas toujours ; enfuite il rendit quelques foins ; puis il fut empreifé, même tendre \ enfin il en vint aux grands mots, & il lui dit qu'il 1'adoroit. Ce mot devoit être entendu, avec indignation ; Madame d'Elmon auroit dü ne répondre a ZVT. d'Emicourt qu'en le confignant a fa porte ; ou bien elle auroit dü lui dire : Vousctes un impertinent ! Après la maniere brutale dont vous avez traité mes charmes, vous avez le front de me parler d'amour l vous ofez joindre.

Sluiten