Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

84 Les Soirees

commun, elle s'y étoit accoutumée.. • C'étoit un eiprit des plus aclifs ^ qui n'ayanr pu briller dans le monde ,, avoit cherché du moins a jouer un role dans le clonre : elle y avoit réufli y Sc fe voyant au faite des honneurs mor nafliques, elle avoit fini par aimer un état qu'elle n'avoit embrallé que malgré elle. Tel eft fouvent le cceur hu— main , l'amour - propre lui tient lieu d'amour. Elle fut ra vie d'entendre fa niece lui demander un aiile contre le mariagela prier de lui. aider a fink: ia vie dans le Couvent qu'elle gouvernoit. Elle ne manquoit pourtant ni d'efprit ni de bonne foi. Elle blama beaucoup fa- fceur Sc fon beau-frere d'avoir voulu contraindre 1'inclmation de leur fille j Sc par une foibleffe trop naturelle a 1'éfprit humain , elle fe feroit permis , pour' faire une Religieufe, la même violence qu'elle n'auroit pu pardonner a aucun parem pour

Sluiten