Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

5>i Les Soirees

1'heure pour le Couvent 011 étoit Pulchérie. Eile eut hien de la peine aparvenir jufqu'a elle. La Supérieure étoit fi peu difpofée a permettre cette entrevue, qu'il fallut la menacerde faire valoir 1'autorité maternelle,pour triompher de fa réfülance. Pulchérie, de fon cöté , avoit réfolu de garder le filence fur les fecrets de fon cceur. Mais quel coeur peut fe fermer aux yeux d'une tendre mere,,qui ne fait parler que 1'amitié & la tendrefie? Enfin Madame de Malville fit a Pulchérie une fi douce violence, qu'elle en vint jufqu'a lui arracher 1'aveu de fon amour pour 1'ami de Saint-Alme. Eh! mon Dieu, s'écria Madame de Malville, que ne parlois-tu, ma chere amie ! Cet ami de Saint-Alme, c'eft Saint-Alme lui-même. A ces mots, elle fe jeta dans les bras de fa fille, qu'elle arrofa de larmes de joie. Pulchérie pria fa mere de vouloir bien

Sluiten