Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ïoi Les Soirees

leur force & leur adrefie firent jadrsmettre au rang des dieux. Amalric Sc Ginferic diinmuierent pour le moment qu'ils eulfent fait attention a ce farGafme qui les immoloit au mépris Sc aux rifées de toute une Cour y mais de retour dans Thotel que Charles , k leur arrivée , leur avoit affigné pour demeure , ces deux freres en parierent entre eux, Sc jurerent une haine éternelle a toute la maifon d'Amaury. Le hafard les fervit a fouhait dans leur vengeance ; car le foir même un courrier lointain, trompé par la rerfemblance des noms & Amaury Sc Amalric, remit au Chevalier Vandale les dépêches en chiffre dont on a parlé, &: qui étoient deftinées au Bavarois. Les deux boiTus, tous deux outragés Sc tous deux vindicatifs, nhéfiterent pas de porter a Charles cette lettre , Sc de fe rendre les accufateurs du Comte Sc de fa fille. Leur dcnonciation n eut

Sluiten