Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE $. i r 7 une femme heureufe. Ce que j'ai a dire de Georgette n'eft pas aulfi fatisfaifant que ce que f en ai dit; c'eft que jufqu'a préfent ce que j'ai peint, c'eft elle ; Sc ce qui me refte a dire lui eft etranger. L'Hymen n'avoit point préfidé a fa naiftance ; elle n'étoit fille que du Dieu dont elle étoit le portrait vivant. Si Tirrégularité de fa naiflance 1'excluoit de 1'héritage de fes pere Sc mere , elle lui donnoit au moins des droits a leurs foins & a leurs bienfaits pendant leur vie ; Sc cependant la pauvre Georgette avoit été abandonnée dès fa plus tendre enfance, Sc elle vivoit des fecours d'un bienfaiclieur qui 1'avoit adoptée par liumanité. Ce bienfaicteur ( que j'appellerai M. de Mazincour) étoit un homme qui avoit autant de probité que de richeffes. Ne pouvant pas fe charger feul de 1'éducation de Georgette , il 1'avoit placée chez une Dame autrefois riche, torn-

Sluiten