Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Les Soirees

difréra du fouper que par la durée ; car il fut tout aulfi gai. Madame d'Erimont rit beaucoup, plaifanta même; & Ton convint qu'il valoit cent fois mieux déjeuner ainfi, que féparément. On en fit autant le lendemain & les jours d'après. Mais., Madame , dit un matin d'Erimont, il me femble que nous avons fait, tête-a-tête , deux jolis foupers ; je ferois tenté d'un troifieme. Quand vous voudrez, lui répondit Madame d'Erimont. Ce foir, reprit-il.; & Je foir même ils flrent un troifieme fouper tête-a-tête. Leur entretien ce jour-la fut aimable , mais encore plus intérelfant. Ils furent moins brillans, parierent moins, fe regarderent davantage , & le cceur fit un peu de tort a 1'efprit. Les momens n'en furent que plus rapides. Madame d'Erimont s'appercut bien qu'il étoit fort tard; mais elle ne regarda plus a fa montre. Pour lui, il fe plaignit d'une parefie qui ne.

Sluiten