Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i7i Les Soirees

les accens d'un amant heureux. Un regard demande, un regard obtenu , étoient autrefois 1'objet de fes chanfons. Hélas ! aujourd'hui il n'a plus a chanter qu'Azéline abfente ; il ne module plus que des airs langoureux êc mélancoliques.

Un jour fe promenant fur le bord de la riviere, il chantoit fort triflement cette chanfon qu'il venoit de eompofer :

Plus ne verrai cette tendre Azéline , Plus n'entendrai fon parler favoureux l Plus ne verrai fa bpuche coraline Me rire , hélas ! d'un ris tant amoureux t

Plus ne verrai ma douce Colombelle , D'un air fi doux, chanter fur le gazon , Chanfon d'amour qu'avois faite pour elle ^ Puis d'un baifer rne payer ma chanfon.

Gentils oifeaux , fur 1'herbette fleurie , Nous retrouviez en faluant le jour: En vous oyant, apprenions 1'harmonie; En nous voyant, preniez le§qn d'amour.

Sluiten