Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2.34 Les Soirees que par de vains difcours. Ce n'efl -pas fur la fortune de Léonore qu'on gémuToit; Blimont, en adoptant Maurice fans le eonnoïtre , avoit foudain répandu fes bienfaits fur fa mere, dont on lui avoit découvert 1'anle. Mais 1'or confole-t-il de tous les malheurs ?

Que faifoit cependant Minville ? II s'ennuyoit, quand il croyoit philofopher. Dans toutes les lettres, dans tous les écrits qu'il lifoit, il ne voyoit que le crime Sc la fottife. Le chagrin d'ctre féparé de d'Eperny compofoit feul toute Ion humeur, Sc il croyoit que la haine des hommes y entroit pour plus des trois quarts. Au milieu de fes ennuis, quand il écrivoit a Blimont , il le trouvoit fort malheureux ; il le plaignoit de vivre avec des fots Sc des méchans.

Ce motif n'étoit pas capable de faire le malheur de Blimont; mais un événement vint troubler fon bonheur. Il

Sluiten