Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i^o Les Soirees

enfuite. . „. mais vous en jugerez mieux par Teflai que j'en ai fait faire. Ces derniers mots furent prononcés du ton de la rage. Le Comte ne put fe maïtriferplus long-temps il tira le bouquet qu*il tenoit caché fous fon manteau Sc le déchirant Sc le difperfanr

avec fureur : Perfide y s'écria-t-il! »

La vue du bouquet, la voix Sc les regards du Comte femblerent foudroyer Agathide : elle fe fut jetée fans doute aux pieds de fon Tyran , mais fes forces 1'abandonnerent, Sc elle tomba fans connoiiTance. Le Comte toujours furieux, appela du monde fe retira , de peur de s'attendrir.

On fe repréfente afiez la fituation d'Agathide, quand elle eut rappelé fes fens. Les plus trines idees vinrent Faifaillir; elle avoit vu fon bouquet dans les mains du Comte; mais elle ignoroit comment il y etoit tombé, Elle étoit enfoncée dans la plus

Sluiten