Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A M U S A N T E S. 517

-Aline.

C'eft ce que chacun penfe & dit l Votre cour.

Ia Fée. Je voudrois bien que queJqu'un s 'a-

Visat de dire le contraire Une

chofe pourtant me fait de la peine , & cela prouve bien que je ne fuis pas aveugle fur Je compte de mon %

Aline. Quoi donc , Madame ?

Ia Fée. Charmant ne tient pas tout ce qu'il promettoit dans fon enfance : il avoit une efpiéglerie qui m'enchantoit. II pmcoit fes pages, il les égratignoit, tourmentoit betes öc gens, perfonne ne pouvoit durer auprès de lui: je ne lui vois plus tant cette vivaché agréable, Sc j'ai peur que du cöté* de Tefprit il ne tienne un peu de fon

O iij

Sluiten