Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Daphnis et Chloé. i9

de forte qu'4 peine pouvoit-il plus refpirer, tant il perdoit de fon farg. Et néanmoins quand il appercut Chloé, la fouvenance de fon amour Ie rechauffa Sc ren. forca un petit : fi luy did : Chloé, m'amie, jem'en vais rcndre 1'ame bientoft ; car les mefchans larrons courfaires nVont defcouppé comme le boucher feroit un bceuf: mais £ tu vcubr, tu fauveras Daphds, 8c vengeras ma mort, 5c feras mourir ces mefchantz larrons mefchamment. J'ai accouftumé mes vaches k fuyvre le fon de ma flufte, Sc de venir au chant d'icelle, encore qu'elles foyent bien loing de moy : prends-la maintenant , 8c t'en va fi,r 1c bord de la mer jouer cette chanfon que j'ay long-temps y a monftrée a Daphirs & que depuis Daphnis t'a enfeignée • au demourant laifTe faire Ia flufte, & mes bceufs Sc vaches qu'ilz emmenent en leur vaiffeau. Je te donne la flufte de laquellc j'ai aultrefois gaigné le pfix contre plu- . fieurs bouviers 8c bergers; et pour recompenfe, je te prie , baifc moi feullement pen.

D ij

Sluiten