Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

y8 Lef Amours

après qu'il fe fut party , les deux jeunes amants clcmouranrz tout feulz , 8c ne ayant jamais aupar-avant ouy parler d'amour , fe treuverent en plus grande deftrefle que paravant , pour ce que 1'amour con-.me-.coit a les toucher au vif. Ft retournez qu'ilz furent en leurs maifons , fc mirenr chafcun de fon cofté a rapporter ce qu'ilz fentoyent en leurs cucurs , avecque ce qu'ilz avoyent ouy raconter au vieiilard.

Si difoyent ainfi a part eulx : Les smantz font dculourcux , aufli le fommes-nous : ilz ne font compte de boyre ne de manger, aufli peu en faifons-nous : ilz ne reuvent dormir , nous fommes tout de mefme : il leur eft d'advis qu'ilz bruflenr , Sc je crois que nous avons du feu dedans le corps : ilz defirent s'entreveoir , Sc peur cc faire nous fcuhaitons que la nuiö ne dure gueres , Sc que le jour revienne bientoft a 1'advenrure. Doncques eft-ce ccla qu'on appclle amour ? Er nous enrrc-aymons 1'un

'in tw ;v ti r\p e iravjons V3.S. iviüib. n

inwin- , — " — -■}" T J.

Sluiten