Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Daphnis et Chloé. io>

oü Daphnis avoit tendu fes gluaux, Sc veit comme il chargeoit defia fa dinfe fur fes efpaules, & s'appreftoit pour s'en retourner. Si-toft qu'il 1'apperceut, il oublia ehair Sc chien, Sc criant a haulte voix, Dieu te gard' , mon filz, le vin& accoller Sc baifer, le prind par la main „ 8c le mena en fa maifon.

Quand Chloé Sc Daphnis s'entre-veirent : a peine qu'ilz ne tumberent tous deux par terre de grand-aife qu'ilz eurent : mais toutesfois ilz fe parforcerenc de fe tenir fur leurs piedz, Sc s'entrefaluerent Sc baiferent , ce qui leur fut comme un eftaye 8c appuy , qui les engarda de tumber.

Ainfi Daphnis jouiflant contre fon efpcrance, non -feulement de la veute dc Chloé , mais en ayant au/fi receu un baifer, s'afleir auprès du feu, Sc defchargea fur la rable les merles Sc les ramiers qu'il avoit prins, contant a la

comme eftanr ennuyé de demourer en-

««nc en u maiion , il ,'CJ1 cftoit ym%

ft

Sluiten