Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C w )

fentendit fi peu. J'aurois bien voula. ofer lui donner Ia main pour la reconduire a fa place , & furement je 1'aurois fait fans la confufion ou j'étois de ma diftraction & de ma maladreffe. Je craignois de faire encore quelque fottife. Peut-étre aurois-je fait un faux pas en defcendant le petit efcalier & I'aurois-je fait tomber: je frémis quand j'y penfe. Certainement je fis trèsbien de refter a ma place. Les fimphonies que nous jouames , me remirent un peu ; mais je n'e'coutois plus aucune chanteufe. II me femble pourtant qu'il y en avoit une qui avoit la voix bien plus forte & bien plus belle que Mlle. de la Prife ; mais jei ne fais pas qui elle eft, & ne 1'ai pas regardée. Adieu , mon ami, voila mon maitre de violon , & .ce foin c'eft un grand courier ; de forte que je n'ajouterai plus rien a cette lettre.

Puifqu'on me permet d'aller au concert Ie lundi , il faut bien travailler le: jeudi : mais je m'arrangerai quelque: re'création pour le vendredi , qui eft le feul jour de la femaine , ou il n'ar-

Sluiten