Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 70 )

du bal eft entré. On lui a reproché de n'être pas venu plutót. Je vous fuis obligé, a-t-i! répondu > mais je ne matige prefque jamais hors de che% moi , depuis que je connois parfaitement les vins de tous vos quartiers & le fromage de toutes vos montagnes. Enfuite il s'eft ^approché ds quelques jeunes gens , parmi lefquels j'étois , & leur a demandé de quoi ils parloient avant qu'il entrat? De quelques jeunes demoifelles , a répondu 1'un d'eux ; nous parlions des plus jolies , & nous nous difputions. — Encore ? a-t-i! interrompu , lefquelles avie^-vous nomme'es ? La-deflus ils en ont nommé plufieurs. Bon ! a-t-il dit brufquement; je m'y attendois. Vous ave\ commence' de pre'fe'rence par les poupe'es , les marionettes & les per-

roquets. II y en a une

J'étois prés de la porte ; je tenois mon chapeau ; je fuis fom : Refte{ , m'at-il crié ; je ne la nommerai pas. Je n'ai pas fait femblant de 1'entendre, & je fuis defcendu 1'efcalier le plus vice que j'ai pu.

Sluiten