Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( ioo ) lument malheureufe. Ils cónvinrent enfin de Patier trouver fur 1'heure même chez Mlle. de la Prife , 011 elle; travailloit encore. On m'ordonna de refter pour ne donner aucun foupcon , de danfer même , fi je Ie pouvois., Je donnai ma bourfe au Comte , &j je les vis partir. Ainfi finit cettei etrange foirée.

Samedi au foir.

J'ai rencontré dans Ia rue le Cauftique. II m'a arrêté d'un air de bienveillance : M. l'e'tranger! m'a-t-il dit; nous ne fommes pas me'chans ; mais. nous fommes fins , & nous nous erf:, piquons : chacun fe hdte de foupcon-] ner & de déviner de peur d'être pre'~ venu par quelqu autre. Or comme\ nous ne connoijfons prefque pas les, pajfions , nous ne faurions dans eertains cas foupconner qu'une intrigue..., Soye\ fur vos gardes. C'ejï Ji peux votre intention de faire foupconner Une intrigue entre vous & la plus.

Sluiten