Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ou ia Jeune Vieille. 4131

elle fe croyoit pourvue lui fuffifoient. Après quelques jours de marche elle enrendit le bruit d'une chafTe & vit paroitre un jeune homme fuivi d'une cour brillante; c'étoit le prince des Plumes, qui, frappé lui-même de 1'équipage & de la rencontre de la princefle, ne douta pas qu'elle ne fut une véritable fée. On fait combien ces dames ont toujours été refpeétées & redoutées. Le refpeót n'eft fouvent du qua la crainte; aufti le prince des Plumes ne balanga pas un moment a mettre pied a terre. Tous ceux qui ï'accompagnoient, imitèrent fon exemple, il aborda la princefle avec toute la foumiflion poflibie, lui fit offre de tout ce qui dér^endoit de lui, & I'afluca qu'il ne négligeroit rien pour mériter fes bontés. La petite reine recut fes hommages comme étant rendus a fes charmes, fon amour propre en fut fatisfau. Ce n'eft point ici mon rang que l'on confidère, difoitelle en elle-même, c'eft moi feule, c'eft ma beauté. Que la fée qui m'a enlevée eft bonne femme! elle a les manières un peu brufques , le propos révoltant; mais fes procédés font admirables; cependant les impreftions qu'elle caufoit n'étoient point du tout celles qu'elle imaginoir. Que d'erreurs font pareilles a la fienne! les petits mots, les petites mines, toutes chofes qui plaifent, ou que l'on ne remarque point dans une jeune perfonne paroiflbient fi ridicules ^avec fon

Sluiten