Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i4 jïlSTOIRË

dame , remettre toutes chofes en ordre j & aider par votre préfence , d confoler un fils de la perte qui lui fait occuper le trone*

C'eft la coutume des rois de cè pays la , de figner toujours moi le roi. Mais Titi figna cette le.ttre en foufcrivant. Votre tres-humble ferviteur & fils Titi.

Il en écrivit en même tems ün autte au premier miniftre j auquel il ordonnoit de revenir promptemenr , & de commander de fa part a tous ceux qui avoiént fuivi le parti du prince , de venir fe remettte dans le devoir. II i'exhórtoit fur-tout a porter la reine a ne pas différer un retour autanc fouhaité que néceflaire. II lui eh faifoit voir les conféquences , & finifloit en aflurant qu'il oublieroit toutes les fauffes démarches qu'on avoit faites, pourvu qu'on les reótifiat pat une prompte obéiffance;

11 chatgea enfuite de ces deux lettrés le prince de Fullfoi, un des quarre feigneurs qui lui avoient' toujours été le plus affe&ionnés , & lui recommanda beaucoup d'ajouter de vive voix tout ce qui feroit propre a rendre ces lettres efficaces.

II écrivit enfuite a Abor pour lui marquer dé fe tenir pret a venir le trouven Dites d ma cheré Bibi, écrivoit-il dans fa lettre , que je fuis bieti fache' de ne pouvoir encore la faire venir j mais ïl

Sluiten