Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

»u Prince Titi: 1?; » ou la néccffiré de vivre fous la puiffance d'un » homme qui croira que nous 1'avons offenfé. Je » ae fuis pas moins combattue que vous fur le » parti que j'ai a prendre. Les malheurs d'une » guerre dvile m'effrayent , lors mêmes que les *> fuites ne m'épouvantent point. Car enfin, Ia » profcription du prince Titi, par le feu roi fon » père & mon époux de glorieufe mémoire , » fubfifte, foufïignée de tous les feigneurs de fon » confeil privé. Titi a fui , il a quirté 1'état, &c » s'eft fouftrait i la juftice de fon roi & de fon » père : marqué donc qu'il étoit coupable , & » que Ia profcription eft jufte. Le prince fon frère » a été reconnu pour roi. II n'y a eu quel'am» balTadeur d'un prince qu'on fair ennemi de ce » rpyaume , & avec lequel Titi a eu des Iiai~

. » fons fufpedes , qui a protefté contre une pro» clamation que la juftice autorife , & que Ies V belles qualités de Triptillon juftifient, Nous » avons la juftice pour nous, nous avons aufïi *> la force, car nous avons 1'argent. Si la plus » grande partie du royaume fe déclare pour Tiri; » fi même la plupart des ttoupes prennent fon v parti, rien en cela ne doit nous intimider. II » n'a point d'argent pout payer fes troupes , a comment fe les confervera-t-il ? & commenc

» exigera-t-il de fes peuples les fommes nécef» faires , fans les indifpofer contre lui, lork TQmiXXFUU B

Sluiten