Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ïi HlSTOIRE

particulier la reine mère, & chacun des princï-paux de ceux qui s'étoient dévoués au parti de Triptillon j qu'il le feroit inceflamment, Sc qu'il ne manqueroit pas de rendre compte de tout a Titi.

« J'ai toujours honoré les vertus de ce grand 55 prince , pourfuivit-il.. & fi j'ai prêté mon mii» niftère a quelque chofe qui ait pu lui déplaire, 53 ce na jamais été que par la néceffité oü jétois 33 de fuivre les volonrés de Ginguet £c de Tri» palie. Fakes-le fouvenir, ajouta-t-il, que pour 33 le faire jouir de fon apanage, je me fuis ex33 pofé a déplaire au roi & a la reine , qui vou33 loient s'en conferver les revenus, & alFurez-le 33 que s i' veut me donner des lettres qui me 33 menent al couvert de tout'e recherche , m'acw eorder trois mille ginguets de penfion pour 'as vivre tranquillement dans mes terres, je 1'in»3 formerai d'une infinité de chofes qu'il ne peut ->3 favoir que par moi: que je feindrai même » d'êtra ferme dans k parti de Triptillon , pour en favoir tous les defFeins , en inftruire Titi, 33 Sc les faire échouer : que je ferai, quand il le 33 voudra , révolrer contre la reine mère , cette «3 province oü élk fe croit fi fort en füreté : que 33 je faurai mè iaifir de fes tréfors , & les remet33 tre entre les mains de Titi, & que je ne veux « aucune grace qu'après tous ces importans fer-

Sluiten