Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

30 HlSTOlRS voir a perforatie 1'agiration oü elle étoir. Elle artendit qu'elle fut affez calme pour marquer , du moins extcrieurement, une tranquillité dont fon ame ne jouiifoit pas, & quand elle fe crut en état de feindre , elle envoya chercher le premier miniftre , 8c lui donna a lire la lettre de Titi, ïl. n'étoit pas moins habile a feindre que Tripalle; il ne fe déconcerra point quand il lut ce qui le regardoit , & dit en fouriant : lis font plus habdes que je ne croyois , ils n'ont pas donné dans le panneau que je leur avois tendu. Il fit un detail politique pour prouver a la reine qu'il n'avoit fait les propofitions dont on envoyoit copie a fa majefté, que pour enrrer dans les deffeins de Titi, 8c fous prétexte de le fervir, 8c après 1'avoir fervi en efFet dans quelque chofe de peu d'importance , le faire échouer dans une occafion qui cauferoir la perte de ce prince, & afiureroit pour jamais la couronne a Triptillon. Mais d'oü vient, dit la reine , que vous ne m'avez pas parlé de ce deffèin ? C'eft qu'il éroit inutile d'en entretenir vorre majefté , avant que de favoir eomment ils s'y prêteroient, répondir le miniftre. Quoiqu'il eut fait cette réponfe fans hcfiter , la reine ne laifta pas de remarquer dans un mouvement prefqu'imperceDrible , que fa queftion 1'avoit furpris ; mais le befoin qu'elle avoit de eet homme , fit qu'elle feignit de le

Sluiten