Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

4« H I S T O I R E

rér Ie miroir par une ouverture qui fe bouchoit ou s'ouvroir d vöfohté'. Ils ne dirféroient du refte qu en ce qu'on n'avoit point mis d'oifeaux dans ieurs murailles de fleurs. C'eft dans ce fallon & au-deifus de Ia gerbe d'eau qu'on avoit pofé' ia table ou devoient diner les deux rois & les deux pnncefles. Comme on alloir s'y placer , Forteferre demanda a Titi fi 1'Eveillé n'avoit jamais lhonneur de manger avec lui. Titi ayant répondu que cela arriyoit très-fouvent, Forteferre demanda qu'il recüt donc d préfent la même gtace j ce que Titi accorda, aux conditions que Forteferre feroit venir deux dames d'honneur de Ia princefle fa filfe , qui demam]a ^ ^ 1& deux dames d'honneur de Ia princefle de Blanchebrune. Ainfi les deux rois, les deux princelles, avec quatre dames & 1'EveüIé dmèrent dans ce fallon, oü Titi pria Forteferre de trouver bon que quatre feigneurs qui lui étoient parricuhèrement afleéHonnés, recufTem Ia même faveur. Toutes les perfonues de diftinction de la faire des deux rois, furfnt fervies dans la grande piéce d diverfes tables , dont les feigneurs nommés par Titi firent les honneurs. Les^ ailes furenr pour les perfonnes d'une moindre confidért.on. Chaque fervice fut compofé de quelnues plats chauds , & d'un plus grand nombre i la glacé. Et toüte Ia vailfelle ne fut aue de porce-

Sluiten