Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ög HlSTOlRE*

En efFet, qu'arriva-t-il de cette déclaration f A peine fut-elle publiée avec les lettres de Titi , de la reine mère, & les adreffes préfentées a.Triptillon, que Titi fut inondé des adrelfes & des députations de tous les endroits du royaume , dont t&us les habitans l'affuroient dans les termes » non-feulement les plus forts , mais les plus tou-, chans , qu'il pouvoit difpofer de leurs biens & de; leurs vies, & qu'ils perdroient volontiers I'une Sc 1'autre pour marquer leur amour & leur fidélité a un fi grand roi. Les foldats refusèrent de recevoir le mois de folde qu'on voulut leur donner: pleins d'ardeur pour Titi, & de fureur contre le parti de Triptillon, ils dirent qu'ils n'avoientque faire de 1'argent de Titi, qu'ils iroient fe faire payer adleun , & venger un fi bon prince des iufulres de fes ennemis. 11 ne fut pas au pouvoir de leurs officiets d'arrêter leur fureur ; ils les forcèrent de matcher avec eux vers la province rébelle. Toutes les troupes y accouroient des divers endroits du royaume , Sc mille gens qui n'avoient jamais fervi, fe joignoient a elles dans les divers endroirs de leur paflage -y ni les officiers, ni les foldats , n'avoient befoin d'argent dans leurs marches •, les habitans de plufieurs lieux ala ronde s'empiselloient de leur faire trouver fur Ia route , non-feulement des vivres en abondance ; mais

Sluiten