Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

74 HiSTeiRS

paroltre pour jamals , la grande crainte de Titï' fut que , pour fe dérober aux recherches, Bibi ne fe fervit du don qu'elle avoit de fe métamorphofer. 11 marqua fa crainte a Abor , après lui avoir fait lire la lettre de fa fille ; mais Abot le rafFura, perfuadé qu'elle aimoit trop fon père Sc fa mère pour leur donner la douleur qu'elle favolt bien que leur cauferoit 1'ignorance de ce qu'elle feroit devenue. C'eft en effet la raifon qui 1'avoit empêchée de marquer dans fa lettre qu'elle partoit, & qu'elle ne reviendroit point que Titi n'eüt époufé Gracilie, au lieu de dire feulement qu'elle difparoitroit s'il n'époufoit point cette princefFe, Mais il eft vrai aufli que fon amour n'étoit pas faché d'avoir une fi bonne raifon de différer le parti violent qu'elle menacoit de prendre , & a quoi cette raifon la même devoit apporter quelques modifications.

Après avoir un peu examiné ce qu'il y avoit 1 faire, il fut réfolu qu'il falloit furprendre Bibi , & qu'ainfi Abor diroit feulement, que quelques feigneurs de la cour avoient fait partie de venir voir le Fort-Tui, & que pour les mieux recevoir il avoir amené FEveillé qui étoit de leurs amis , & quelques gens pour les fervir. On inftruifit rjEveillé, qui ne joua pas moins bien fon róle

Sluiten