Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Prince Titi. 137 foi un pied dans un de mes fabots ; s'il ne difoit pas la vérité , il n'en retireroit le pied qae pour être boiteux toute fa vie; car ils ont ainfi !a propriété de rendre boiteux ceux qui ne difentpasla vérité ; & pour favoir fi deux perfonnes qui veulent s'époufer feront conftammenr heureufes, il faut que la femme mette un de ces fabots a fon pied droit, 1'homme a fon pied gauche, qu'ils tiennent chacun le bout d'une éguiilce de foie fine , & que partant d'un même but, ils courent enfemble jufqu'a un autre : s'ils ne courent pas également, que 1'un s'écarte ou fe fiffe tirer, la foie rompr, c'eft figrie de malheur, il ne faut pas qu'ils fe marient; s'ils courent également, la foie ne calTe point, ils parviennent également au but, c'eft fi gne d'un bonheur durable. Cette épreuve ne manque jamais , ceux mêmes qui n'ont pas mes fabots peuvent la faire en troquant de chauffure; de facon, par exemple, que la fille mette a fon pied droit le foulier de fon amant, & I'amant a\ fon pied gauche le foulier, le fabot ou la mule de fa maitreffe. Mais, pourfuivit la fée, mes fabots ont encore une aurre propriété, c'eft qu'il n'y a ni fille ni femme qui ait été infidelle a fon amant ou a fon mari , ou qui air poulfé trop loin ce que la modeftie ou le devoir de leur fexe défend , qui ofe mertre le pied dans un de ces fabots, fans s'expofer a être pour toujours plus ou

Sluiten