Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

io® H i s i o u i

qu'ils trouvèrent fi grande & fi remplie de ginguets d'or, qu'ils en camblèrent en pyramide quatre corbeilles qu'Abor fit porter avec lui, en retournant fe mettre a rable, On les fervit enfuite avec les fruits. Abor dit 1'ordre du roi pour la diftribution de eet argent. Jamais payfans n'ont été mieux régalés. Mais ce qui prouve bien que la cefiion de leurs terres avoit été faite de bon cceur, c'eft qu'on eut de la peine a ieur faire partager eet argent. Ils fe plaignoient, Ils difoient que c'étoit leur payer leurs champs. Que le rot ne les connoiffoit pas•> que tout payfans qu'ils étoient, ils avoient aflez de cceur pour donner non-feulement leurs rerres, mais leurs enfans Sc leur vie pour un fi bon roi. Cependant il y avoit plufieurs de ces payfans dont l'habit n'auroit pas valu un demi-ginguet d'or.

On peut juger de la joie avec laquelle chacun d'eux retourna chez foi, & des difcours qui fe tinrent dans les villages. Leur bonheur fut envié de tous les lieux circonvoifins, fur-tout quand on les vit bnller avec la marqué d'honneur qu'ils portoient a leur bonnet. Sur quoi Titi avoit ordonné, pour eet effet, d'expédiet des lettres particulières a chacun d'eux.

Abor crur que ces gens érant tous contens, 8C bien payés, les raifons qui avoient empêché de prendre les Cu arpens pour quarante mille gin-.

Sluiten