Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

r» v Prince Titi. zm

IIVRE S1X1ÈME

Contenam ce qui fe pajfa jufqu'au dêpart des deux rois pour le camp qui s'étoit formé contre Triptillon.

T

JLE foleil étoit déja levé; toute Ia cour alla dans les jardins, & enfuite dans le pare examiner 1'ouvrage de Ia fée. Madame Abor qui fe retiroit ordinairement pour aller fe coucher, n'en eut oas la moindre envie : elle vint avec toute la petite cour admirer 1'exécution du plan de fa chère fille. Mille fleurs, dont plufieurs meme leur étoient inconnues, exhaloient une odeur charmante égale a la pureté de i'air. C'eft alors que Bibi reconnut les aimables animaux de I'ifle inconnue, Sc qu'elle fut fi fenfible au plaifir de les revoir.

• Les princeffes.y reftcrem jufqua onze heures; Sc les rois jufqu'a 1'heure du diner. Ce fut même' dans le pare que Thi commenca & recevoir ceux de Ia noblefie qui avoient demandé Ia permiffion de venir faire leur cour. Ce jour-li, & les jours fuivans 1'afïïuence fut grande; il en venoit chaque jour de nou/eaux , & ceux qui étoient déja venus, revenoient encore. Des dames y furent auffi pré-

Sluiten