Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Prince Titi. 265pour Ie cornmerce de mer. II eft gouverné par un roi & un confeil fouverain, qu'on croit communémenr former le plus heureux gouvernement du monde, & on le croiroir en effet fur 1'expofé de la conftitution de ce gouvernement. Cependant, fire, continua Forteferre, on traverfe dans ce royaume des provinces entières oü les habirans ne font logés que comme des lapins; dans desrrous qu'ils creufent & qu'ils recouvrent de ramées, avec de nouvelle terre par-deffus pour les préferver de la pluie. II y a dans ces trous des enfoncemens qui leur fervent de lits, oü la plupart ne couchent que fur des rofeaux ou fur de Ia paille , & ne vivent que de patates, ou d'un peu de pare d'avoine. Enfin, la mifère eft fi grande, même chez ceux qui tiennent des terres a ferme, que pour en faire connoltre 1'excès, Sc potter le gouvernement a y remédier, un docieur de ce pays-la imagina de préfenter une requête au roi Sc d fon confeil, pour obtenir qu'il füt permis d'égorger les petits enfans pour les manger; & qu'ainfi les pères & mères puffent les vendre * foit après leur naiffance, foit même dès le tems de la groffëfle, pour les livrer a certain age au gtéde 1'acheteur. Ahquelles idéés horribles me préfenrez-vous, s ecria Titi! quelles horreurs! C'eft précifément, reprit Fotteferre , ce que vouloit infpirer le docFeur qui avoit fait cette're-

Sluiten