Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

341 Histoire femmes , die le prince, que des galanteries ? £lies vous ont manqué de foi , vous en avez manqué a d'autres. Peut être même y a-t-il plufieurs femmes parmi celles qui boitent dans le jardin , qui n'ont point manqué a leurs maris , tk qui ne boitent que pour quelque aventure qui a précédé leur mariage. Mais les maris font des tyrans , qui veulent qu'on fe foit confervé pour eux, lors même qu'on ne les connoifFoit pas. Si votre majefté me permet de dire mon fentiment, in terrompit le prince de Felicie, je répéterai ce que j'ai déja propofé, qu'elle difpenfe ces meffieurs de 1'effai du fabot, aux conditions qu'avouant fincèrement a leurs femmes qu'ils auroient boité comme elles , s'ils avoient été mis a I'épreuve , ils leur pardonnent de tout leur cceur tout le paffe , & que fe réconciliant parfairemenr , on ne fonge plus de part & d'autre qu'a remplir avec joie les devoirs de 1'honneur & de 1'amitié. L'amour même s'y joindra , pourvu qu'on foir attentif a chercher réciproquement a fe plaire. Si quelqu'un n'eft pas dans ces difpofitions, votre majefté peut fur le champ lui faire faire 1'effai du fabot, 5c même le lui faire faire des deux pieds. Tous ceux qui étoient préfens , applaudirent a la propofition du prince de Felicie. C'eft la oü le roi vouloit les réduire. 11 leur fit donc promettre

Sluiten