Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Prince Titi: $47; rieurement de 1'honneur que la vertu de leurs femmes leur procuroit, & combien cette diftinction redoubla dans leurs cceurs leur amour Sc leur confiancepour elles. En faifant ce qu'on doit pour rendre heureux ceux avec qui on a a vivre, c'eft travailler a fon propre bonheur. Le roi ne fe ■contenta pas de cette marqué de diftinction ; il but en général a la fanté des femmes qui n'avoient rien fait qui dut les faire boiter ; & enfuite il but a la fanté de chacune des quatre qui avoient 1'hon-. nenr d'être a table avec fa majefté, & i chacune de fes fantés la garnifon qui étoit par fes ordres fous les armes dans la place du gouvernement, fit une décharge a laquelle répondit tout le canon des temparts.

Après le diner, le roi qui avoit eu la bonté de dire mille chofes obligeantes, tant aux quatre maris, qu'aux quatre femmes, ajouta ou'il y avoit deux chofes fur lefquelles il vouloit être éclairci. L'une, dit-il, en s'adreflant au mari de la plus belle, c'eft de favoir pourquoi vous ne vivez pas avec votre femme, qui eft fans contredit la plus belle femme de la ville , Sc que I'épreuve du fabot a fait voir aufli fage qu'on peut le fouhaiter. Sire, répondit eet homme, j'ofe aflurer votre majefté qu'il n'y a point de femme dans le monde que j'eftimeplus que la mienne, je rewnnois ca elle

Sluiten