Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

nu Prince Titi. }69 timer davantage ! Hélas ! ils étoient rois , ils ne purent s'entretenir plas long tems. S'ils avoient eté de fimples particufiêre , on les auroit laifiés en paix. Ce n'étoit pas trop d'un jour entier pour fe voir feuls & fans diftraction.

I! faliut paroicre. Titi avoit annoncé fbn audieijce publique. II avoit fair pofer fur une table les jacs inépuifables. Les courtifans font toujours très-matineux, & les facs font un attrair qui les a roujours renus éveillés. Le premier qui parut fut un ex-miniftre, qui s'étoit enrichi dans Ie miniftère, & qui, non content d'avoir amaifé de grands biens pour lui & pour fes airière neveux, vouloir doter un enfant qu'il n'avoit pas eu de fon époufe. II avoit revêtu I'habit le plus modefte de fa garde-robe; c'eft-a-dire un vieux velours furchargé d'une riche broderie en épinars, des dentelles fuperbes, mais d'un vieux dellin. II étoit venu dans un beau & large carrofte de parade; Sc comme la forme avoit changé , il fe croyoit'ridicule dans un chat magnifique, & dit au roi: Are, je ne puis rajeunir mon équipage. Cependant

après rant d'années de fervice, je ne puis doter

11 n'acheva pas, & pour caufe. Le roi mit" la main dans le fac , le fac étoit vide. II fümit & lui dit : j'en fuis bien fiché, mais je ne puis r-en vous donner. L'ex-miniftre reprit fon férieux kt une profonde révérence, & Kmoaa dans ^ Tomé XXFIII. Aa

Sluiten