Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

44 Les Soirees

vais maintenant vous en raconter d'autres, dans lelquelles je me luis trouvé réduit a tout ce qu'il y a de plus affreux, par ma propre indifcrétion, dont je fuis forti heureufement depuis fix jours.

J'étois un foir dans mon cabinet, oii pour me dclafferd'avoirexpédiéplufieursaffairesétrangères, je voulus paffer quelques momens a lire; je pris pour cet effet le premier livre qui fe trouva fous ma main, & ce fut juftement le Traité de la Métempfkofe de Pythagore;«ce fameux philofophe, fils d'un habile fculpteur de Samos, avoit enibraffé une doctrine toute particulière, & prétendoit que nos arnes paffoient fucccffivement dans les corps d'autres hommes, ou dans ceux des betes. Comme cette opinion étoit difficile a prouver , il appuyoit fes raifons par des exemples furnaturels, & foutenoit que lui originairement, étoit hls du dien Mercure, qui lui ayant promis de lui accorder ce qu'il lui demanderoit, a 1'exception de 1'iinmortalité y il en avoit obtenu, de ne rien oublier pendant fa vie, & après fa mort, de tout ce qu'il auroit jamais fait : que ce dieu lui ayant accorué cette grace, il fereffouvenoitparfaitement d'être venud'abord au monde fous le nom d'Jitalidej enfuite d'avoir été Euphorbe, fcldattroyen, qui fut bleffé a la guerre de Trcye % par MénéLas»

Sluiten