Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fi % ï 5 S Ó I R i E J

compagnons, dans les plus cruels tourmens:

Bienfaifante vola auffi-töt vers la tour, & rompit elle-même les chaines de Vipérine. Cette reine fut bientöt confirmée dans fes préjugés , en voyant le prince Franchot: elle lui fit prendre de fa thériaque qui, ayant eu tout 1'effet que l'on en pouvoit attendre , lui rendit en peu de tems une fanté parfaite.

Le roi ne fe fentit pas de joie a cette nouvelle : il fit auffi-töt rendre la liberté aux autres prifonmers: & ayant appris leurs qualités, il fe montra plus humain envers eux , que 1'intérêt de Singuine ne le demandoit. II fut même touché de la beauté d'Adreffe: & fe reprochant le deffein qn'il avoit eu de la faire mourir avec les autres, belle princeffe lui ditil, je ne fais de quel ceil vous regarderez un roi cruel qui a été fur le point de vous arracher la vie: mais je n'en fuis que trop puni par les ^ remords que j'en reffens depuis que je vous ai vue :je veux réparer cette faute , en ceffant une barbare coutume qui me rendoit 1'horrc t de Loutes les nations. Que nos Dieux fe contentent, s'ils veulent, de facrifices ordinaites , &c qu'ils n'exigent plus de moi que leurs autels fument de fang humain, puifque je déclare aujourd'hui que je ne veux plus facrifier Iju'a vos beaux yeux'.

Sluiten