Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ij© Timandre Elle le remercia cependant très-poliment. Pour Bleuette,elle rougit beaucoup en recevant 1'adieu de Timandre , elle fentoit pour lui quelque chofe qu'elle ne connoiffoit pas encore, & qui rendoit fes yeux plus touchans qu'ils ne 1'avoient été jufqu'alors. Elle foupira malgré elle, en voyant le prince s'éloigner. Ilentendit ce foupir , & fe flattant qu'il 1'avoit caufé , il fe crnt Ie plus heureux des hommes. II arriva en très-peu de tems ala cour, & furprit également Ie roi & la reine , qui 1'aimoient avec tendreffe. On fit des réjouiffances publiqoes pour célébrer fón retour; perfonne ne recut ordre d'en faire ; 1'amitié feule qu'on avoit pour le prince, fit ceffer tous les travaux , & obligea les grands & les petits a térnoigner la joie qu'ils reffentoient. Silentieux ayant appris cette nouvelle , fortit exprès de fa foliturle,pour en féliciter leroi. Enentrant dans 1'apparrement de ce prince, il rencontra une dame , dont 1'air & le port majeffueux 1'étonna. Après l'avoir falué, elle lui dit de la fuivre , s'il étoit curieux d'apprendre des chofes qui I'intéreffoient infiniment. Silentieux lui obéit, & fut avec elle dans un bofquet du jardin d'Abdal; pour lors la dame s'affit , le fit mettre a cóté d'elle , & lui dit: Je fuis la fée Favorable; peu de tems après la mort de la

Sluiten