Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2o8 L e Prince

Grenouille, & c'eft moi que tu voulois faire périr hier: tes ordres m'ont cent fois expófée a la mort, il eft tems que je me venge , deviens grenouille a ton tour , toi & tous les fujets qui t'ont ohéi trop aveuglément. Je veux que tu fois en cet état jufqu'a ce qu'un roi qui aura befoin de ton fecours vierine ici te rendre ta première forme. Elle eut a peine achevé ces paroles , que je fus transformée comme vous voyez. Une fée qui me protégeoit, mais qui n'étoit pas affez favante darts fon art pour me remettre dans mon premier état , me dit que ce pouvoir étoit réfervé k vous feul, & que vous portiez un poil blanc au fourcil gauche, dont une habile magicienne vous avoit fait prélent au moment de votre naiffance , & que ce poil avoit la vertu de rompre tous les enchantemens. Cette fée eft celle qui vous a conduit ici, c'eft elle qui fous la forme d'un oifeau fit préfent k la princeffe Aimée du diamant que vous lui avez vu recevoir ; enfin c'eft elle qui a pris foin de me mettre cette marqué brillante au front, & qui vous fera trouver un homme fans efprit, & qui ne 1'ignore pas ; une fille laide , qui convient que fa laideur eft infupportable. Elle a conduit ces deux perfonnes ici, dans la crainte que 1'amour propre qui regne dans le monde ne les corrompït comme il a fait

le

Sluiten