Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 94 )

vernement. Cette affeétotion de la part du Gouvernement , prouve évidemment une méfiance injurieufe a 1'cgard des bourgeois libres qui ne fe font enrégimentés, que pour être en état, en cas de befoin, de fe joindre a Ia foible garnifon du Fort, pour répouflèr unennemi qui viendrait faire une invafiondans la Colonie. II parait naturel, quepuifque le Gouvernement, a eu aiïez de confiance dans les bourgeois & Colons, pour leur permettre de s'armer, & de s'exercer , il aurait du avoir en eux une confiance entiere, en leur permettant de fe choifir un chef parmi eux pour préfider a leur Confeil - de - Guerre. Cette condéfcendence ne pouvait avoir aucune mauvaife fuite pour Ia Compagnie ; mais il faut que le bras du Defpotefoit toujours armé de la verge de fer, & que cette vergefe faffe fentir plus, ou moins,dans toutes les occafions! Voila fans doute 1'unique raifon que lé Gouvernement peut donner dans ce cas, du peu dé confiance qu'il montre dans une milice , qui feule peut fauver la poffeffion du Cap d'une invafion ennemie. Dans les autres Colonies , le Bailli efl Préfident du Confeil-de-Guerre particulier qu'elles ont: L'inconféquence efl encore plus grande; car ordinai-

remene

Sluiten