Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

^ H3 }

fe payaient dans lecommencement, 18 Ryksd. lecent, ce payent aétuellement jufqu'a 50 Ryksd. & ainfi a proportion de tout ce qu'il eft obligé de fe fournir & de prendre abfolument dans les magafins de la Compagnie. Ainfi d'un coté, le prix de ce qu'il vent a laCompagnie , eft prodigieufement bailfé, & le prix de ce qu'il achete k la Compagnie, eft prodigieufement haüiTé. Le monopole de la Compagnie peut-il étre plus oppreffif pour le Colon ? Mais, je dis mal, ce n'eit pas le monopole de la Compagnie , car elle y perd confidécablement; c'eft le monopole des Agens de la Compagnie, au Cap; puifque ce font les Agens feulsqui s'enrichiflènt aux dépens du Colon, & aux dépens de la Compagnie.

: Le cultivateur eft pourtant obligé k des frais irnmenfes; car un efclave en état de travailler la terre, lui coute aumoins 300 Ryksd. Une charette ordinaire avec tout fon attirail, lui revient a 170 Ryksd. Une charme k 50 Ryksd. & ainfi a proportion des autres outils ferrés & non ferrés abfolument néceflaires k la culture des terres. Oui, je le repete, la condition du Colon du Cap eft déplorable en tems de paix ; en ,tems de guerre il 1'améliore un peu , paree qu'alors

ona

Sluiten