Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C t94 )

évidemment les mêmes vues que le premier; car i) eft certain, que 1'un & 1'autre ont voulu donner une marqué évidente de leur amour & de leur tendreflè ft leurs Colonies refpectives; quoiqu'il y a grande apparence, qu'il entrait plus de vanité, que de vue du bien public, dans la démarche de van der Steel, puisque nonobftant les Burgerraaden & les Heemraaden, il n'en vexa pas moins les Colons & les bourgeois. Mais les méchans font quelquefois de tres-bonnes chofes, ne fut-ce que par fantaifie: ils font quelquefois de trés-bons régiemens, dont ils s'écartenc ouvertemcnt dans la fuite. Si Riebeek n'a pas eu en vue de donner des Repréfentans aux bourgeois du Cap, dans les perfonnes des Burgerraaden qu'il créa, Riebeek tout fage qu'il était, ne fri qu'un pur enfantillage, en créant des Magiftracs au Cap. En un mot, ce qui manifefte 1'intention de Riebeek en créant les Burgerraaden , c'eft que Riebeek établit la Colonie, fur un pied de liberté ft Vinft ar de la Liberté dont jouiftènt les peuples qui habitent les Sept-Provinces-Unies; le Souverain & la Compagnie elle-même ont toujours reconnu cette Liberté dans les bourgeois du Cap & la réconnais-

fene

Sluiten