Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Philofophie dans'la Religion. 37

ple durée de Té taf. de peine n'a pas de relation eflentielle a la jufte & équitable diftribution dn chatiment. II eft inconteftable, que la punition de ehacun doit être proportionnée a fes crimes, quant aux degrés de la peine. Mais fa durée peut devoir être déterminée par d'autres raifons, qui fe rapportent au plan général du gouvernement de Dieu, dont nous ne fommes pas juges compétens. Ceft même ce qui a lieu dans les Gouvernemens humains. Un homme peut commettreen un jour, en une heure, des crimes,dont il fera juftement puni pendant toute fa vie. C'eft ce que demande 1'ordre & la conftitution des chofes. Or eft-il plus difficile de concevoir, qu'il peut y avoir des raifons dans le plan de la Providence , qui rendent nécelTaire ou convenable , que dans un état a venir, le chatiment des péchés commis durant cette vie courte, s'étende a toute la durée de notre exiftence future , qu'il Teft de concevoir, que le chatiment dans cette vie, pour des péchés commis dans une petite partie de fa durée,s'étende atoutle tems de notre exiftence préfente ? D'ailleurs on fuppofe , qu'il n'y a que les hommes intéreffés dans cette branche des difpenfations de la Providence. Mais 1'état a venir , entant qu'il nous regarde , n'eft peut-être qu'une partie d'un fyftême univerfel, qui comprend une multitude d'autres êtres intelligens a C 3

Sluiten