Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Plan de ce Difcours.

h Partie.

Rom. IX. 5.

fz SERMON III. La Durée

des fiecles, & finir avec Theonomie du tems; £5? quand toutes chofes lui auront été ajfujetties, alors aujfi le Fils même jera affujetti h celui qui lui a affujetti toutes chofes, afin que Dieu joit tout en tous.

Tachons de-démêler la vérité «Sc de juftifier que notre Apötre eft dans une harmonie parfaite avec les autres Ecrivains ïacrés. Dans cette vue trois chofes nousparoiffent nécefTaires. t II faut expliquer la Doclrine de St. Paul. 11. // faut en produif e les preuves. 111. Et éclaircir enfin les difficultés qiïelle femble faire naitre, en laconciliant avec les paffages de PEcriture, qui femblent établir une Doclrine toute oppofée.

Expliquons d'abord la Doctrine de St. Paul. Pour bien entrer dans la penfée de eet Apötre, il faut avant tout fe rappeller une diftinétion importante entre la Royauté naturelle de Jefus-Chrift «Sc celle dont il eft invefti en qualité de Médiateur. Comme Dieu beni éternellement avec h Pere, il a une autorité abfolue «Sc un empire fouverain fur toutes les créatures. C'eft-li une prérogative de la Nature Divine, qui lui eft elTentielle, «Sc dont il peut aufli peu fe dépouiller qu'il peut renoncer a fa Divinité. Mais en qualité de Médiateur de la nouvelle alliance, notre Sauveur a regu du Pere, a titre de prix «Sc de recompenfe de les travaux «Sc de fa palfion, une autorité

Sluiten