Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fur la patience de Jok i 85

que par la mort honteufe & fanglante du Fils de Dieu. Et cela même que Dieu ^ na point épargnéfonpropre Fils, mais quil Pa livré pour nous tous; cela même que pour 1'amour de ce Rédempteur Jaint & jufte , Dieu veut bien renoncer au droit de nous infliger des peines éternelles, & nous accorder au contraire un bonheur fans fin; cela même ne prouve t-il pas qu'en nous mettant dans des circonftances défagréables , & qui fur F beur e ne ■paroiffent pas un jujet de joie mais de tristeffe, il le fait pour notre profit, afin que nous foyons rendus participans de fa fainteté, & capables de pofféder Fhéritage incorruptible qui ne fe peut fouiller ni flétrir. Quel motif, M. F., non a défirer les ainiólions pendant que Dieu nous les épargne , (puifqu'il fait feul quand & jufqu'oü nous en avons befoin,) mais a recevoir celles qu'il nous envoye, avec un efprit de piété, de repentance , & d'humilité, qui nous les rende utiles, & qui nous faffe éprouver que toutes chofes aident enfemble en bien a ceux qui aiment Dieu. Puiffions nous tous être de ce nombre, F 3 &

Rom.'

nu. 3r.

Héb. XII. ir.

10.

i Pier. 1.4.

Rom. Vlll. 27.

Sluiten