Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

itfa SERMON

II la répandit a l''Eternel, c'eft - a - dire, è 1'honeur de VEternel; & c'eft ainfi que 1'a pris la Verfion des Septante, qui traduit , il en fit wie libation d VEterneL Et quel plus digne ufage pouvoit-il faire d'une eau, qui ayant été puifiée au périldt la vie de ceux qui la puiferent, lui paroiflbit beaucoup trop précieufe pour être employée a des ufages communs ?

APPLICATION.

Mais il eft tems de nous faire 1'application de cette hifloire, en en tirant des direétions pour notre propre conduite.

I. Je vous ai fait remarquer dans k fouhait de David, non le vain défir de fatisfaire fon gout, mais un défir ardent de voir fa Vilk natale délivrée du joug des idolatres. Et le fentiment qui lui diétace vceu, ne doit-il pas être celui de tout bon citoyen ? L'amour de la Patrie, je 1'avoue , devient un vice, & une efpece d'idolatrie , quand il va jufqu'2 porter un homme a trahir fes devoirs* Si, par exemple, les lieux oü un Chrétien

Sluiten