Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

duparalytique de Capernaüm. 179

traite de tres-excellent, & qui doit avoir eu quelque dignité,foit dans 1'Etat, foit dans 1'Eglife ; auroit-il ofé lm écrire comme certain , un fait qui n'auroit été que forgé?

II. PARTIE.

Rien n'eft donc moins fondé, que les obje&ions de 1'incrédule contre le récit de notre Evangèlifte. C'étoit a vous en faire fentir le foible , que deVoit fervir mon premier Point, & je crois avoir fatisfait a la tache que je m'y étois impofée. Développons maintenant dans un fecond Article, ïesfaits contenus dans le récit dont nous venons de défendre le fens litte'ral, & pour eet effet fuivons Fordre que la narra» tion nous préfente.

I. D'abord s'offrent ici a confidérer, & la grande affuence de monde qui s'aflembla vers le Sauveur, & Vufage quil en fit. Le Sauveur étant rctourné d Capernaüm, on müt dire quü étoit dans la maifon; (apparemment celle oü il avoit déja logé, & qui étoit celle de Simon dAndréi) <5?

M 2 aus-

Mare. [. 29,

Sluiten