Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i * tlu paralytique. de Capernaüm. 191

fiutrè auroit pu être conféré ce droit, qu'a celui qui felon les Prophetes devoit être la propitiation des péchés du monde,&.avoir fur les hommes une domination fupérieure a toute autorité humaine? Jesus-Christ efl donc ce MeJ/ie, puisqu'il a con vaincu fes ennemis par une preuve inconteftable;qu'il avoit le droit depardonner les péchés. Maisce droit n'eft pas communicable a une fimple eréature. Les hommes ont bien le pouvoir de pardonner les ofenfes qu'ils ont recues; d'esempter quelqu'un d'un chatiment que leur autorité les met en droit d'infliger; & de fe fouhaiter réciproquement larémijjion de leurs péchés: les Prophetes & les Apotres avoient bien le droit de dire a ceux donl Dieu leur révéloit la repentance , te. péchés te font pardonnés: les Miniftres dt VEvangile ont bien le droit de dire a ceiu qui fe difent être pénitens & croyans; que fi ce témoignage ell véritable, leur. péchés leur font pardonnés. Mais remettn a un pécheur fes offenfes; mais lui dire tes péchés te font pardonnés, d'une mafliefi qui fignifie, je te les pardonne; c'eft ur droit qui n'appartient qua Dieu: a c<

Diei

r Jean, II. 2. Elk, LUI. %-6. s: 10-k.

»

f

» l i

Sluiten