Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

<'f)

■dans ce tems-la que dans un autre; ils vous feront jarifi une infinité de queftions ■bizarres pour remontcr de caufes en caufes & vous faire avouer que la feule volonté de Dieu qui eft Paztie des ignorans, eft la caufe première dc la chüte de cette pierre. De même lorfqu'ils voyent la ftru&ure du corps humain, ils tombent dans 1'admiration ; Sc de ce qu'ils ignoTent les caufes des effets qui leur paroisfent fi merveilleux, ils concluent que c'eft un effet furnaturel auquel les caufes qui nous font connuc? ne peuvent avoir aucune part. De-la. vient que celui qui veut examiner a. fond les eeuvres de la creation, Sc pénctrer en vrai Savant dans leurs caufes naturelles fans s'affêrvir aux préjugés formés par 1'ignorance, pafte pour un impie ou eft bientöt décrié par la malice de ceux que le vulgaire reconnoit pour les interprêtes dc la nature & des Dieux : ces ames mercénaires favent tres-bien que 1'ignorance qui tient le peuple dans Pétonnement, eft ce qui les fait fubfifter Sc qui conferve leur crédit.

• §. 7. - ' :

Les hommes s'étant donc imbus dc la ridicule opinion que tout ce qu'ils voyent

Sluiten