Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

(1*)

leurs paflïons dominantes, leurs inclina-s tions; connoifTances dont il fe fervit dans la fuite pour cxciter la révolution dont il fut le moteur.

Thermutis étant morte, fon fuccefleur renouvella la perfécution contre les Hébreux , Sc Moyfe déchu de la faveur oü il avoit été, eut peur de ne pouvoir juftificr quelques homicides qu'il avoit commis; ainfi il prit le parti de fuir : il fe retira dans 1'Arabie-Pétrée qui confine a. 1'Egvptc; le hazard 1'ayant conduit chez un chef de quelque Tribu du Pays, les fervices qu'il rendit Sc les talens que fon Maitre crut remarquer en lui, lui mériterent fes bonnes graces Sc une de fes olies en mariage. II eft k propos de remarquer ici que Moyfe étoit fi mauvais Juif, Sc qu'il connoiffóit alors fi peu le redoutable Dieu qu'il imagina dans la fuite, qu'il cpoufa une idol'atre, Sc qu'il ne penfa pas feulement a circoncire fes en%ns.

C'eft dans les défcrts de cette Arabie qu'en gardant les troupeaux de fon beaupere Sc de fon beau-frere, il concut le deftein de fe venger de 1'injuftice que le Roi d'Egypte lui avoit faite , en portant le trouble Sc la fédition dans le cceur dc fes Etats. II fe fhttóit de pouvoir aifé-

Sluiten